Nous utilisons des cookies pour nous assurer que notre site Web fonctionne correctement et pour collecter des statistiques sur les utilisateurs afin d'améliorer notre site. En savoir plus sur notre politique de confidentialité ici.

Accepter

Nous avons le plaisir de vous présenter Krisztina Szigeti, directrice principale des ressources humaines d’ENERGY. En tant que professionnelle certifiée des ressources humaines et membre de haut rang de l’équipe de direction d’ENERGY, nous avons voulu interviewer Krisztina sur son expérience de la promotion de l’égalité des sexes sur le lieu de travail. Nous nous sommes également penchés sur certains des modèles féminins qui l’ont inspirée tout au long de sa vie et de sa carrière.

Sans plus attendre, voici notre entretien avec Krisztina Szigeti, CRHA.

 

Parlez-nous un peu de votre parcours dans les RH

Je travaillais en tant que directeur adjoint dans une station-service, et c’est à ce moment-là que j’ai ressenti l’appel des ressources humaines. Dans ce rôle, j’avais l’occasion d’aider le directeur des ressources humaines dans tous les domaines : recrutement, embauche, paie et gestion opérationnelle des ressources humaines. J’ai vraiment senti que c’était quelque chose que je me voyais faire comme carrière. J’ai donc décidé de retourner à l’école. Je me suis inscrite à un programme de baccalauréat à HEC Montréal. Il m’a fallu un certain temps pour obtenir mon diplôme – je devais m’occuper de trois enfants tout en étudiant, mais cela en valait la peine.

Heureusement, ma belle-mère est intervenue pour nous aider, mon mari et moi, à nous occuper des enfants pendant que je suivais mes cours, que j’étudiais le soir (même la nuit) et que mon mari travaillait dur pour joindre les deux bouts. Je dois dire que sans l’aide de ma famille et de celle de mon mari, le chemin aurait été beaucoup plus difficile. J’ai finalement obtenu mon diplôme en 2002 et j’ai eu la chance de commencer ma nouvelle carrière dans les RH.

Ma belle-mère a fait un sacrifice extraordinaire en renonçant à travailler pour s’occuper de mes enfants pendant que je retournais à l’école pour obtenir ma licence en RH. S’il faut un village pour élever un enfant, il a fallu une famille pour m’aider à retourner à l’école.

Dix ans plus tard, après avoir travaillé dans diverses fonctions RH et avoir atteint des postes de direction, j’ai voulu reprendre mes études pour consolider mes connaissances en ressources humaines. Je me suis donc inscrite à un master en développement organisationnel, que j’ai terminé en 2017 tout en travaillant à temps plein.

 

Avez-vous déjà fait l’expérience d’une discrimination sur le lieu de travail en raison de votre sexe, ou avez-vous dû y faire face ? Si oui, pouvez-vous m’en dire un peu plus à ce sujet et me décrire les mesures que vous avez prises pour y remédier ?

J’ai eu de la chance dans ma carrière, et je n’ai pas eu personnellement à faire face à une discrimination sur le lieu de travail en raison du sexe. Je suis consciente qu’en travaillant dans les RH – qui sont une fonction dominée par les femmes – cela pourrait probablement être un problème moins important. Peut-être cela aurait-il été différent dans une profession plus dominée par les hommes. Mais cela ne veut pas dire que parce que cela ne m’est jamais arrivé, cela n’existe pas.

Peu de gens nieront que les femmes ont fait des progrès considérables en matière d’égalité sur le lieu de travail, mais nous avons encore un long chemin à parcourir jusqu’à ce que les femmes soient pleinement reconnues sur un pied d’égalité avec les hommes pour leurs contributions à la main-d’œuvre.

Les professionnels des ressources humaines sont dans une position unique pour fournir le soutien dont les employés ont besoin pour lutter contre la discrimination et le harcèlement sexistes. Notre rôle est de veiller à ce qu’il y ait des contrôles et des équilibres appropriés sur le lieu de travail afin de minimiser même l’apparence de discrimination sexuelle.

S’assurer que les promotions ne sont pas des décisions arbitraires, mais qu’elles sont plutôt basées sur les mérites du candidat, et que tout le monde a une chance équitable de postuler pour un poste garantit que les gens ont les mêmes opportunités.

Quels sont les défis auxquels les employeurs sont confrontés lorsqu’ils tentent de favoriser une plus grande égalité entre les sexes, en particulier dans les secteurs à prédominance masculine comme le transport, et comment peuvent-ils les surmonter ?

Il s’agit en fait de préparation, de planification, d’éducation et d’exécution. Mais pour apporter des changements significatifs, il faut agir lentement et méthodiquement. Je ne veux jamais travailler dans un environnement conflictuel, et je ne veux pas lancer une croisade. Il faut progressivement préparer le terrain et lancer la discussion.

Et je dois beaucoup aux nombreuses femmes qui m’ont précédée. Ces femmes ont fait un travail formidable pour préparer le terrain pour moi et maintenant c’est à mon tour de préparer le terrain pour la prochaine génération. Il n’y a pas de fin. Essayer de changer les mentalités est quelque chose qui prend du temps et c’est un processus continu.

Si le changement de paradigme fait partie de vos conversations quotidiennes, il devient une seconde nature. Vous plantez la graine, mais vous devez aussi l’arroser. Dans la gestion du changement, il s’agit toujours de répéter et de dire les choses de différentes manières.

Vous devez mettre en place des actions qui sont perturbatrices, mais pas destructrices.

Il ne s’agit pas d’un spectacle sans suite. C’est un processus continu.

Que signifie l’égalité des sexes pour vous ?

Il s’agit de l’égalité des chances, en fonction de ce que vous apportez, et non en fonction de votre sexe. Mais pour pouvoir créer un monde où cela est vraiment possible pour les femmes, il faut commencer par la société.

Si la société ne reconnaît pas l’égalité des femmes, comment voulez-vous que les entreprises fassent de même ?

Le gouvernement a beaucoup aidé à mettre en place différents programmes qui reconnaissent la place des femmes sur le lieu de travail. Il faut des politiques fortes qui favorisent l’égalité des sexes et qui veillent à ce que les employeurs ne puissent pas déprécier les mères qui prennent un congé de maternité ou qui s’occupent de leurs enfants. Vous ne devriez jamais perdre une chance parce que vous avez un enfant.

Y a-t-il une femme, historique ou contemporaine, qui vous inspire ?

Bien sûr, je vais parler de ma mère car elle a été ma plus grande inspiration. Elle était une mère qui travaillait, et nous avons eu un parcours similaire. Comme moi, elle a aussi décidé de retourner à l’école. Dans son cas, c’était à la faculté de droit.

Ma mère est une femme qui a ses propres opinions et qui a toujours su défendre les personnes qui avaient besoin de se faire entendre. Je pense que c’est pour cela qu’elle a fait des études de droit, elle voulait rendre la pareille.

J’admire également l’énergie inépuisable qu’elle possède. Elle est plus occupée maintenant qu’elle est à la retraite que lorsqu’elle travaillait. Elle est bénévole pour trois ou quatre associations et je suis également bénévole pour l’une d’entre elles, l’Association des Femmes Diplômées des Universités – Montérégie. L’AFDU promeut l’éducation des filles et des femmes de tous horizons et c’est l’une des façons dont j’aime rendre service à la communauté.

 

Pourquoi devrait-on travailler pour ENERGY ?

Parce que c’est le meilleur endroit pour travailler !

Mais ce qui me motive vraiment chaque jour, c’est la réceptivité de toute l’équipe à des perspectives différentes. De plus, l’ouverture d’esprit et la porte ouverte de la haute direction sont à la fois invitantes et rafraîchissantes.

Comme toute organisation, il y a encore des choses sur lesquelles nous devons travailler, mais nous avons un plan d’action pour l’améliorer. Et les plus hauts niveaux de la direction d’ENERGY soutiennent ce plan, garantissant que les changements que nous apportons seront durables et profiteront à l’entreprise et à ses employés.

Vous souhaitez en savoir plus sur ENERGY Transportation Group ? Prenez contact avec nous dès aujourd’hui pour découvrir la gamme de services 3PL et d’entreposage que nous proposons.

 

À Propos de L'auteure

  • Adam Pinsky
  • Adam Pinsky

    Marketing Director

    Adam Pinsky is an endlessly curious, full-stack marketing professional. Having worked in a variety of industries—from legal services to space technology—Adam brings a unique perspective when crafting bespoke marketing and communication strategies.

D'autres Articles

Consulter L'article

Toutes les nouvelles
  • 20 juillet, 2021

    Rencontre avec l’équipe – Interview de James MacPherson

  • 20 mars, 2020

    Le Canada et les États-Unis : Poursuite des échanges et du commerce transfrontaliers

  • 04 novembre, 2019

    Nous sommes fiers d’être reconnus sur la liste des émissions de carbone de SmartWay Entreprises à haut rendement