Nous utilisons des cookies pour nous assurer que notre site Web fonctionne correctement et pour collecter des statistiques sur les utilisateurs afin d'améliorer notre site. En savoir plus sur notre politique de confidentialité ici.

Accepter

En l’honneur de la Journée Nationale des Stagiaires, nous avons interviewé une ancienne stagiaire récemment embauchée comme employée à plein temps chez ENERGY. Pour lire notre article de l’année dernière, cliquez ici.

En tant qu’entreprise en pleine croissance, ENERGY dispose d’un département RH très actif, et la personne que nous avons interviewée aujourd’hui est un élément essentiel de cette équipe.

Voici Julia Rinaldi, une ancienne stagiaire en RH chez ENERGY qui s’est rapidement vue offrir un poste permanent à la fin de son apprentissage. Dans cette interview, elle parle de son expérience chez ENERGY et de ce qu’elle espère accomplir dans sa nouvelle fonction.

Apprenons à la connaître un peu mieux !

Pourquoi as-tu choisi de faire un stage dans une entreprise de transport ?

Julia Rinaldi

Julia Rinaldi

J’étudiais la gestion des ressources humaines et je cherchais un emploi dans ce domaine, sans vraiment vouloir une industrie spécifique. Lorsque je suis tombée sur l’offre de stage d’ENERGY, ce que j’ai trouvé sur le site web de l’entreprise m’a intriguée et m’a donné envie de postuler.

Krisztina, la vice-présidente des ressources humaines, avait écrit un article qui a immédiatement retenu mon attention, sur les femmes dans le secteur des transports. J’ai adoré sa façon de parler de la responsabilisation des femmes, et j’ai toujours voulu travailler pour quelqu’un d’inspirant comme elle. Elle a expliqué qu’il était essentiel d’avoir des femmes et de la diversité dans le secteur du transport, qui est traditionnellement une profession dominée par les hommes.

Cela m’a inspirée, et c’est pourquoi j’ai postulé au poste en question. Mon stage de trois mois a commencé en janvier 2022. À la fin de celui-ci, on m’a proposé un poste à temps plein.

Quelles sont tes missions actuelles et tes tâches quotidiennes chez ENERGY ?

Pendant mon stage, je m’occupais surtout des stratégies de recrutement, mais maintenant je suis passée au poste de coordinatrice des ressources humaines.

Je m’occupe des règlementations RH comme le harcèlement au travail, la formation et le développement, les politiques liées à la Covid-19, et les traductions juridiques en français. En raison de la loi 96 au Québec, je dois m’assurer que toutes nos politiques de RH sont traduites en français.

Je suis également chargée de certaines tâches liées à l’accueil des nouveaux employés. Je prépare leurs programmes de formation et je traite certaines vérifications des antécédents, que nous devons effectuer en tant que fournisseur de services logistiques certifié C-TPAT.

En plus de cela, je m’occupe également des sessions de départ des employés. Je mène des entretiens pour comprendre pourquoi un employé choisit de partir, afin que nous puissions affiner nos politiques ou nos avantages pour augmenter la rétention des employés.

Je fais également partie du comité d’infolettre interne, que nous envoyons tous les mois pour tenir les employés au courant de ce qui se passe dans l’entreprise.

Qu’est-ce qui te plaît le plus dans ton travail chez ENERGY ?

Ce qui me motive, et je pense que beaucoup d’employés diraient la même chose, c’est la culture d’ENERGY.

On a l’impression d’être dans une entreprise familiale, et la direction joue un rôle important pour rendre la culture d’entreprise accueillante.

Je me sens toujours valorisée et écoutée ici, et c’est ce que je ressens depuis le début de mon stage. La direction me fait toujours sentir que je suis un membre essentiel de l’équipe, ce que j’ai toujours espéré ressentir dans une entreprise.

Ton stage t’a-t-il aidé à clarifier ton parcours et tes futurs objectifs professionnels ?

Honnêtement, c’est mon premier emploi à temps plein, donc je ne sais pas quelles seront mes futures étapes professionnelles.

Je me vois rester ici pendant très longtemps, mais je n’ai pas encore l’impression d’avoir clarifié mon parcours professionnel. Je me concentre davantage sur l’apprentissage et la compréhension de la mission et de la fonction des RH. Et je suis encore en train de découvrir ce à quoi je suis efficace, donc je ne suis pas encore sûre de la partie à long terme de ma carrière.

Des faits amusants tirés de ton expérience ici ?

Nous faisons souvent des sorties d’équipe, et je trouve cela amusant ! Nous sommes sortis dîner une fois et nous avons même eu une « cocktail hour virtuelle » après le travail.

Aux RH, nous essayons d’organiser beaucoup d’activités de consolidation d’esprit d’équipe. C’est un excellent moyen pour tout le monde de se réunir, car nous avons des personnes qui travaillent à distance ou de manière hybride.

As-tu des conseils à donner aux futurs stagiaires ?

Le principal conseil que je donnerais à quiconque souhaite faire un stage est d’être vraiment soi-même. Cela crée un lieu de travail plus authentique pour vous et votre équipe, et les employeurs devraient soutenir cela.

Il y a une citation que j’adore et qui me motive :  » Sois toi-même parce que tout le monde est déjà pris « , et je pense que cela doit s’appliquer aussi au côté professionnel.

Êtes-vous intéressé par un stage chez ENERGY ? Rendez-vous dès aujourd’hui sur notre page Carrière pour connaître les postes à pourvoir, ou envoyez votre CV à [email protected] !

À Propos de L'auteure

  • Axelle Benarroche
  • Axelle Benarroche

    Content Writer

    Axelle Benarroche is a recent graduate of marketing and brand management. Originally from France, Axelle has worked in product marketing and content creation for a variety of industries. Axelle loves to travel and is looking forward to exploring Canada and the North American transportation industry.

D'autres Articles

Consulter L'article

Toutes les nouvelles
  • 09 aot, 2022

    Solutions à la Pénurie des Camionneurs

  • 26 juillet, 2022

    8 Conseils Santé pour Camionneurs pour Rester en Forme Sur la Route

  • 18 juillet, 2022

    Une Journée Dans la Peau d’un Camionneur