Nous utilisons des cookies pour nous assurer que notre site Web fonctionne correctement et pour collecter des statistiques sur les utilisateurs afin d'améliorer notre site. En savoir plus sur notre politique de confidentialité ici.

Accepter

Étant donné la fragilité inhérente à une chaîne d’approvisionnement en flux tendu, les phénomènes météorologiques extrêmes peuvent causer des problèmes importants dans les opérations logistiques.

Les tornades, les tempêtes de neige, les ouragans, les inondations et les incendies ne sont que quelques-uns des phénomènes météorologiques extrêmes que Dame Nature peut nous faire subir.

Les expéditeurs doivent disposer de solides stratégies d’atténuation et de plans d’urgence pour les événements météorologiques extrêmes, mais comme l’a dit Winston Churchill : « Les plans sont de peu d’importance, mais la planification est essentielle ».

Churchill a clairement compris la valeur de la planification, mais dans un environnement en constante évolution, les plans doivent être régulièrement réévalués et ajustés. En d’autres termes, il n’existe pas de plan unique pour les conditions météorologiques extrêmes. Les expéditeurs devraient disposer d’une série de plans qui leur permettent de réagir de manière dynamique aux pires événements que Dame Nature puisse offrir.

Alors, quand Dame Nature décide de nous envoyer le pire, que doivent faire les expéditeurs ?

4 façons pour les expéditeurs de se préparer aux événements météorologiques extrêmes

1) Connaissance de la situation

La connaissance est le pouvoir absolu, et tout aperçu de la façon dont un événement météorologique peut avoir un impact sur vos opérations logistiques peut rapporter des dividendes importants à long terme.

La première étape de la connaissance de la situation consiste à savoir où se trouve votre fret.

Est-il en transit ? Si c’est le cas, vous allez vouloir des mises à jour sur son emplacement précis. Chez ENERGY, nous utilisons Macropoint pour fournir à nos clients des mises à jour en temps réel de l’emplacement de leurs marchandises.

Mais si la connaissance représente la moitié de la bataille, l’autre moitié est constituée par les plans d’urgence.

2) Plans d’urgence

Faites sortir votre fret des zones susceptibles d’être exposées à des phénomènes météorologiques extrêmes, avant que les autoroutes, les aéroports et les chemins de fer ne soient surchargés ou bloqués. L’entreposage peut être votre meilleure option, mais retenir une expédition ou la réacheminer peut être un meilleur choix, à condition que la livraison ne soit pas urgente.

Si vous ne pouvez pas faire sortir vos marchandises, votre seule option est d’attendre que le temps passe. Si votre chantier se trouve dans une région sujette aux tornades ou aux ouragans, vous pouvez charger vos remorques et les garer les unes à côté des autres.

Plus vous garez vos remorques près les unes des autres en cas de vent extrême, moins la surface sur laquelle le vent peut agir est grande, ce qui limite les dégâts potentiels.

3) Optez pour le multimodal

Pouvoir déplacer votre fret vers d’autres moyens de transport peut sauver votre chaîne d’approvisionnement logistique, mais ce n’est pas toujours une option possible. La compréhension de l’événement météorologique vous permettra de prendre les meilleures décisions. En cas d’inondation, les voies de transport ferroviaires et routières peuvent être emportées par les eaux, mais le transport aérien reste possible.

Le transport aérien est évidemment beaucoup plus cher, et si tout le monde a la même idée, les aéroports peuvent être encombrés et vous devrez supprimer cette option de votre cahier des charges.

Selon l’événement météorologique, pratiquement tous les moyens de transport peuvent être bloqués. Dans de tels cas, vous devrez vous assurer de faire le plein de carburant de vos camions et de vos unités frigorifiques afin d’éviter les pertes et de donner aux chauffeurs la possibilité de trouver d’autres itinéraires potentiels.

En plus de faire le plein de carburant, vous devez vous assurer que vos conducteurs ont tout ce dont ils ont besoin.

Les chauffeurs doivent disposer d’une grande quantité d’eau en bouteille, d’aliments non périssables, de lampes de poche, de vêtements de pluie et de piles de rechange pour leur permettre de tenir bon jusqu’à ce que les conditions météorologiques s’améliorent.

4) Prévoyez un budget pour les coûts supplémentaires

Les plans d’urgence ne sont pas un choix idéal. Les détours coûtent de l’argent. Changer de mode de transport et/ou stocker des marchandises plus longtemps que prévu dans des entrepôts entraînera également des coûts plus élevés.

Disposer d’une trésorerie suffisante et de politiques administratives permettant d’approuver rapidement les affectations de fonds vous permettra d’être un expéditeur plus souple et dynamique lors d’événements météorologiques extrêmes.

Questions à poser à vos partenaires transporteurs sur leurs plans en cas de conditions météorologiques extrêmes

Les transporteurs devraient avoir des plans en cas d’intempéries pour les routes qu’ils desservent. N’hésitez pas à interroger votre transporteur. Plus précisément, vous voudrez mieux comprendre :

  • Quel est leur plan d’intervention d’urgence ?
  • Quelles sont les conditions qui déclencheront ce plan ?
  • Ce que leur assurance cargo couvrira et ne couvrira pas en cas de phénomènes météorologiques extrêmes ?

Et surtout, restez en sécurité.

Cliquez ici pour contacter les professionnels de la logistique d’ENERGY Transportation Group afin d’obtenir un devis rapide et gratuit pour vos besoins d’expédition.

À Propos de L'auteure

  • Adam Pinsky
  • Adam Pinsky

    Marketing Director

    Adam Pinsky is an endlessly curious, full-stack marketing professional. Having worked in a variety of industries—from legal services to space technology—Adam brings a unique perspective when crafting bespoke marketing and communication strategies.

D'autres Articles

Consulter L'article

Toutes les nouvelles
  • 18 novembre, 2022

    Communiqué de Presse: ENERGY a été reconnu dans la liste 2022 des meilleurs lieux de travail au Québec

  • 03 novembre, 2022

    Top 4 des Tendances du transport et de la logistique en 2023

  • 26 octobre, 2022

    Histoires de Camionneurs et Légendes Urbaines Effrayantes